Tous les articles de Jaurès dans la Dépêche

Du 21 janvier 1887 au 31 juillet 1914, date de sa mort, Jean Jaurès a collaboré avec La Dépêche durant 1 312 articles quasiment hebdomadaires ! (1). Il faut remercier le quotidien régional d’avoir sollicité une équipe de six universitaires pour fouiller et présenter cette période d’un long quart de siècle ou trois décennies de progrès techniques ont fait connaître à la population française, largement rurale, l’électricité, l’avion, l’automobile et le cinéma. Mais aussi trois décennies de « bruits belliqueux et de fureurs nationalistes » comme le précise l’Éditeur Privat. Au mois de janvier 1887, la France est en pleine crise agricole, le marasme industriel est patent et les scandales financiers à répétition. La Dépêche a alors seize ans et elle s’intitule « le journal de la démocratie du Midi ». Cette adolescente s’implante peu à peu dans de larges cercles concentriques à la ville rose. Propriété de deux cousins ariégeois Rémy Sans et Rémy Couzinet, elle cherche une vedette qui monte, une grande signature qui partirait en croisade contre les « notables traditionnels et les nostalgiques des monarchies déchues ». La République est à reconquérir. La chronique locale ne suffit plus. Jaurès, brillant intellectuel nanti d’une agrégation de philosophie et professeur déjà chevronné aux lycées d’Albi et de Toulouse, est alors député du Tarn ; il a vingt-sept ans. Ses articles sont denses et documentés, ses analyses de politique générale font mouche. Peu à peu, on le sollicite de partout pour exposer le « B. A BA du socialisme ». Il collabore à d’autres titres nationaux. Dans cette période de crises politiques violentes, il sait se montrer courageux voire irrespectueux. Il publie les « Preuves » de l’innocence du capitaine Dreyfus et mène le combat contre les ministres et les gradés complices. Il soutient la révolte vigneronne de 1907.Directeur de « L’Humanité » en 1904, il ne craint pas d’encourager l’impôt sur le revenu, la loi des deux ans de service militaire et la représentation proportionnelle. Grâce à La Dépêche, il combat en faveur de la Paix et contre la politique coloniale. Ce brillant républicain soutiendra toute sa vie les ouvriers, les syndicats et les petits paysans. Ce grand-livre, cette somme, doit prendre place dans toutes les bibliothèques de notre République.
(1) « Jaurès — L’intégrale des articles de 1887 à 1914 publiés dans La Dépêche » — Rémy Pech, Rémy Cazals, Jean Faury, Alain Boscus, Jean Sagnes, Georges Mailhos — Editions Privat-La Dépêche du Midi — août 2009 — 49 €.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s